Actualité de l'informatique en 2015

Le navigateur comme OS: échec sur le smartphone

FirefoxOS est un système d'exploitation utilisant les technologies du Web, tout comme webOS avant lui. Leur conception est différente toutefois. Tous deux utilisent HTML 5 comme interface mais webOS se base sur Node.js comme backend alors que FirefoxOS propose un propre backend basé sur les standards du Web pour interagir avec l'appareil. Dans ce dernier cas, les logiciels sont des applications Web. L'expérience utilisateur est aussi différente, webOS était loué pour sa fluidité et ses capacités multitâches alors qu'au dire de Mozilla elle-même, FirefoxOS n'offrait pas une interface satisfaisante. Mozilla a tiré la leçon du peu de succès de son système et renonce à promouvoir FirefoxOS comme OS mobile, même si elle veut continuer à l'utiliser sur d'autres appareils. Avant lui, webOS avait connu la même mésaventure, racheté par HP avec la société Palm, il n'a jamais été utilisé et à été revendu pour servir aux téléviseurs connectés.
Le sort de Tizen, système Linux utilisant lui aussi HTML 5 comme interface d'application est moins clair et dépend de la volonté de Samsung de le promouvoir sur les mobiles.
Le navigateur comme OS pour mobile a inspiré les éditeurs, mais a du mal à concurrencer Android, sans que la technologie soit en cause. C'est plutôt le nombre illimité des applications Android contre lequel il ne peut rivaliser, qui en est la raison.
9 décembre 2015

Le dernier langage de programmation propriétaire

Existe-t-il des langages de programmation qui ne puissent être utilisés sans payer la licence d'un compilateur ou interpréteur? Il se trouve que cela se fait très rare. Car chaque langage de programmation propriétaire qui a eu un minimum de succès a vu apparaître un compilateur gratuit et open source réalisé par les utilisateurs.

Eiffel était un langage propriétaire, mais de nombreuses implémentations open source sont apparues. Certaines comme Sather on divergé du langage original, pour être remplacées par d'autres implémentation plus conformes comme Tecomp, SmartEiffel, etc...

Rebol aussi était commercialisé. Un compilateur open-source, Red, est apparu qui avec le temps a rendu inutile l'acquisition de l'original. A l'heure actuelle, le site propose toujours un produit commercial mais l'interpréteur est devenu open source et disponible sur GitHub.

MathLab est un outil de développement et un langage de programmation scientifique. Une version gratuite du langage existe cependant, Scilab.

Wolfram avec sa plateforme Mathematica est sans doute un des derniers langage général propriétaire et payant. On peut cependant trouver une alternative open source dans Julia, qui n'est pas compatible. Dans la liste des langages les plus populaires, on trouve aussi SAS, un langage statistique et ABAP, un langage dédié.

18/10/2015.

Attention aux pièges d'Oracle

Un cabinet juridique aux USA lance un avertissement aux clients potentiels. Les équipes de ventes d'Oracle peuvent utiliser tout le poids des ses LMS (License Management Service) dans ses pratiques d'audit pour obliger les clients à s'engager dans ses services de cloud. Les utilisateurs de VMWare notamment peuvent se faire piéger dans la mesure ou Oracle ne reconnait pas le partitionnement de cet outil, il suffit de faire fonctionner un produit Oracle pour que tous les hôtes du cluster se voient imposer des droits de licence! C'est une des tactiques parmi d'autres comme par exemple faire payer des droit sur des services que l'on n'utilise pas. En général les clients ne comprennent rien aux licences d'Oracle, pensent devoir payer pour un seul produit alors qu'ils s'engagent sans le savoir à devoir payer une multitude de licences pour des sommes exorbitantes. Une bonne raison d'étudier les alternatives open source avant de s'engager.
15 octobre 2015.

Les clients de la Standard Edition doivent aussi savoir qu'elle disparaît au 1 décembre 2015. Pour pouvoir ajouter des postes, il faudra migrer sur le SE 2 qui est plus limitée ou la EE qui est nettement plus onéreuse.
16 novembre 2015.

Source: Oracle’s Aggressive Audit Tactics Draw Increasing Media Attention.

Brotli, quelles performances?

Le nouvel algorithme de compression de Google est actuellement le plus performant si en prend en compte à la fois le taux de compression et la vitesse de décompression, pour retrouver le contenu sous sa forme originale.

Algorithme Ratio de compression Vitesse de décompression
Brotli 4.35 289 MO/s
Deflate 3.37 347 MO/s
Lzma 4.24 72 MO/s
Lzham 3.95 118 MO/s
Bzip2 3.87 40 MO/s

Le taux de compression est le rapport de taille entre le contenu original et le contenu compressé. Ainsi Brotli réduit la taille d'un fichier de plus de 75%. Comme la vitesse de décompression est aussi très rapide, presque 300 méga-octets par seconde, c'est un format idéal pour les fichiers ou pages web à télécharger. Reste à attendre le support par tous les navigateurs.
Le 23 septembre 2015.

L'écran bleu de la mort (Blue Screen of Death)

Ecran bleu de la mort

On le savait depuis longtemps, mais cela a été encore confirmé par une étude récente de l'INSERM: la lumière émise par les LED des écrans plats (ou incurvés) est mauvaise pour les yeux et plus spécialement celle qu'émettent les diodes bleues. L'écran bleu de la mort de Windows est donc doublement mortel: il s'attaque aussi à votre vue.
Il est vivement recommandé d'utiliser un fond d'écran noir pour votre ordinateur. D'une part vous économisez de l'électricité car les écrans à LEDs contrairement aux écrans à phosphore du passé consomment beaucoup plus de courant quand l'image est claire que quand elle est sombre, d'autre part vous éviterez à vos rétines de se dégrader (même, et surtout si vous avez moins de 20 ans).
Les fenêtres à fond blanc ne valent pas beaucoup mieux que les images bleues, car le bleu est une des trois composantes qui servent à obtenir la couleur blanche. Il vaut mieux aussi choisir un fond de page sombre quand le logiciel le permet!
19 août 2015.

Fusion de io.js et node.js

C'est la fin du fork de Node par Io.js, créé pour pouvoir utiliser une version récente du compilateur JavaScript V8, et pour une gouvernance plus libre. La majorité des contributeurs de Node avait rejoint le projet concurrent.
La décision a été agréé par les deux parties de fusionner les deux projets. La dernière version de Io.js deviendra la version 0.13 de Node.js.
15 mai 2005.

Visual Studio Code, un éditeur par Microsoft pour Windows et Linux!

C'est un outil d'édition très complet que propose Microsoft, disponible dès aujourd'hui en téléchargement. Il reconnait la syntaxe de nombreux langages de programmation, souligne les erreurs, et met en surbrillance les mots-clés.
Ce sont des fonctions classiques comme l'est aussi la prise en charge de Git pour le travail partagé, mais d'autres fonctions sont plus rares chez les éditeurs comme le débogueur, le gestionnaire de listes de fichiers, la capacité de travailler dans deux fenêtres côte à côte... Intellisense est supporté pour la plupart des langages. Il donne des infos sur les paramètres des fonctions, fait l'auto-complétion.
Cet éditeur conviendra particulièrement pour JavaScript, TypeScript, ASP.NET grâce aux extensions dédiées.
Mais ce qui surprend le plus, c'est la disponibilité pour d'autres systèmes que Windows, Linux et Mac. Et c'est gratuit.
Cet outil est basé sur le framework Electron, l'environnement de l'éditeur Atom, donc est réalisé avec Io.js, Chromium et il est écrit en TypeScript.
29 avril 2015.

Statistiques sur les langages de programmation en 2015

Technologies populaires en 2015

Ces statistiques proviennent de StackOverflow, le forum de questions sur la programmation et ne reflêtent pas l'ensemble de l'activité informatique (il y a plus d'utilisateurs Linux que Windows sur StackOverflow). Elle correspondant au nombre de questions qui sont posées sur le site.

Le langage JavaScript est l'objet de plus de questions et les technologies relatives, Node, Angular sont donc aussi bien représentées.
Java est le langage le plus utilisé coté serveur.

Vulkan maintenant remplace OpenGL et OpenCL

OpenGL est l'interface aux cartes graphique pour réaliser des applications 2D et 3D sur tous appareils, ordinateurs de bureau et mobiles. Il est géré par la fondation Khronos. Celle-ci vient d'annoncer son remplacement par Vulkan, une API plus générale qui permet non plus seulement d'appeler des fonctions graphiques, mais d'accéder complètement aux cartes graphiques et utiliser leur potentiel, même pour réaliser des calculs non graphiques (ce que fait OpenCL). Il remplace aussi OpenGL ES, la version pour mobile d'OpenGL.
Avec ce nouveau modèle, le programmeur utilise un compilateur qui produit un bytecode SPIR-V, et ce bytecode est interprété par Vulkan. Le compilateur peut supporter C, JavaScript, Java et d'autres langages. OpenGL sera toujours maintenu et utilisable pour programmer avec des fonctions de plus haut niveau, pour la CAO par exemple.
Cette initiative est largement le résultat de la volonté de Valve, membre du groupe Khronos de disposer de l'équivalent de DirectX 12 sur Linux et SteamOS, sur lequel elle distribue ses jeux.
Pour l'anecdote Khronos (Chronos) est le dieu grec du temps et de la destinée et Vulkan (Vulcain) le dieu romain des volcans et du métal. Pas de rapport avec Star Trek.
3 mars 2015.

Asm.js sur Internet Explorer

"Nous apportons asm.js au moteur JavaScript Chakra dans Windows 10".

C'est le blog de Microsoft qui l'annonce et c'est signé par le responsable du développement JavaScript. Chackra est l'interpréteur JIT d'Internet Explorer depuis la verison 9. Asm.js est un sous-ensemble de JS utilisable comme bytecode pour tout langage y compris C et C++ qui sont compilés en Asm.js par Emscripten. Rapellons que le moteur de jeu 3D Unreal Engine fonctionne dans le navigateur en Asm.js.
Il y a même une coopération entre Microsoft et Mozilla pour aider à l'implémentation d'Asm.js dans IE!
L'intérêt de Microsoft ici, outre que cela permet à IE ou Edge le prochain navigateur, de rester moderne, permettre à des logiciels en ligne comme Office 365 de fonctionner plus rapidemment;
19 février 2015.

Node.js devient une démocratie et est fusionné avec io.js

L'avenir de la plateforme ne sera plus décidé par une entreprise, Joyent, mais par une fondation avec plusieurs grands partenaires. Ce seront The Linux Foundation, Microsoft, IBM, Paypal, Fidelity et bien sûr Joyent. Cela survient avec la scission qui a vu apparaître Io.js, regroupant les principaux développeurs. La raison de cette scission était la façon autocratique dont étaient prises les décision concernant Node.
Ces entreprises, IBM et Microsoft notamment utilisent surtout Node comme plateforme de développement sur le cloud, ce qui explique pourquoi on retrouve Microsoft aux cotés de Linux. Et pourquoi c'est Microsoft qui soutient Node et non Google, alors que Node repose sur l'interpréteur JavaScript V8 de Google! Mais Google semble apporter son support à Io.js.
Reste à savoir si après ce premier, un panel de décision démocratique, on assistera au deuxième pas, la fusion de Node et Io.js ou l'intégration du code Io.js dans celui de Node, car il a l'avantage de reconnaître l'essentiel d'ECMAScript 6, dont les classes, les générateurs et itérateurs. Cette fusion est incertaine mais des discussions sont engagées entre les responsables de deux projets.
Le 10 février 2015.

Mise à jour 9 septembre 2015: La foundation annonce la disponibilité de Node 4.0 qui est la fusion de Io.js 3.0 et de Node.js 0.12. La combinaison des deux projets dispose de 44 collaborateur outre les nombreux contributeurs. Node 4.0 supporte ECMAScript 6 tel qu'implémenté dans les dernières version du compilateur JavaScript V8. Ceux qui ont pensé que Node n'atteindrait jamais la version 1.0 ont finalement eu raison.

Nouveau Raspberry Pi 2 six fois plus rapide, pour 35 $ toujours

On peut le voir déjà dans les boutiques anglaises proposé à 22 livres (environ 35 euros). Le nouveau Raspberry B est équipé d'un processeur ARM quatre coeurs (BCM2836 Cortex-A7) et de 1 giga de mémoire. Avec une version linux dotée de SystemD et Wayland, il remplace parfaitement un ordinateur de bureau et fonctionne avec la même fluidité. Le reste de la configuration n'a pas changé depuis le modèle B+, avec le connecteur HDMI 1.4, le GPIO de 40 ports, l'audio stéréo, Ethernet etc... Le processeur graphique est compatible avec OpenGL, OpenVG, H.264 en 1920x1080.
Le processeur est celui qui équipe les mobiles de haut de gamme mais il conserve la compatibilité avec les modèles précédents et permet de s'en tenir à un coût identique. On peut trouver des cartes de ce genre, tel l'Odroid, le Cubietruck et le Banana Pi, plus puissantes, mais sans aucun support, et la compatibiltié matérielle et logicielle (Raspbian/RTOS) n'est pas assurée, les pilotes graphiques manquants. Rien de tel avec les Pi.

Raspberry Pi 2

Microsoft a immédiatement annoncé qu'une version de Windows 10 sera disponible pour le Raspberry Pi 2 (en fait les deux fabricants collaboraient depuis plusieurs mois sur ce modèle). Le but est de disposer d'un ordinateur pour l'Internet des choses, donc commander des appareils dans la maison ou l'entreprise et pour Microsoft d'y participer.

Voir aussi...

2017 2016 2015 2014 2013 2012 2011 2010 2009 2008